Étiquette : cerec

Ai-je besoin d’une caméra d’empreinte optique… ?

Chaque Praticien (ou presque) se demande s’il est intéressant ou non d’acquérir une nouveauté technologique lorsqu’elle arrive sur le marché…

Faire l’étude préalable d’une telle acquisition est parfois difficile sans avoir l’avis de quelqu’un qui maîtrise cette technologie…

Résultat CAD CAM empreinte optique

Par exemple, le Praticien peut se demander s’il a besoin d’une caméra de prise d’empreinte s’il juge ne pas poser suffisamment de prothèses en Cabinet ?

Mais prenons la question sous un autre angle, car dans ce cas-ci ce n’est pas la quantité qui importe mais la qualité des empreintes.

En effet, il lui faudra regarder le « taux de retour » par son prothésiste, c’est à dire « le nombre de rejets » par le prothésiste des empreintes fournies. Si le prothésiste renvoie les empreintes car celles-ci ne sont pas exploitables, cela implique de rappeler le patient afin de refaire l’empreinte. Ce qui arrive parfois…. Malheureusement, il n’est pas toujours possible pour le Praticien de se rendre compte sur le moment que l’empreinte n’est pas exploitable.

En général, avec l’empreinte traditionnelle, l’erreur apparaît au démoulage ou après l’envoi au prothésiste alors que l’empreinte optique permet de déceler les erreurs immédiatement et de réitérer la prise sans avoir à re-convoquer le patient.

C’est une erreur fréquente, notamment lorsque le niveau d’occlusion est trop élevé.  La caméra de prise d’empreinte optique permet de vérifier et de contrôler le niveau d’occlusion pendant la prise d’empreinte.

Ainsi ce n’est pas une simple réponse économique que nous devons donner mais une réponse également qualitative du résultat.

Après cette question  en viennent d’autres …

Quel modèle de caméra d’empreinte  choisir ?   Quels sont les avantages et les limites de chaque modèle ? ….

N’hésitez pas à solliciter un test en Cabinet ; vous apprécierez la maniabilité, la qualité du rendu ainsi que les modalités simplifiées de travail.